L’hôpital à l’heure de la disruption technologique

Jean PASCAL, Hôpital Trend, participera à la table ronde organisée par le Club Digital Santé,à l’occasion de l’édition 2016 de la Paris Healthcare Week le 24 Mai 2016 à 17H15 au sein de l’agora HIT sur le thème  : 

L’hôpital à l’ère de la disruption technologique ou comment l’innovation améliore la vie des patients ?

J’expliquerai comment à mon avis la disruption technologique a déjà eu lieu dans les technologies qui permettraient de mieux appréhender l’accueil, le divertissement des patients à l’hôpital et tout en permettant de développer de nouveaux services.

J’évoquerai aussi, quels sont de mon point de vue, les freins à la mise en oeuvre de ces nouvelles technologies.

Ce sera un plaisir de vous y rencontrer.

 

 

Le Livre Blanc sur l’Accueil et le Divertissement du patient, disponible en consultation ou téléchargement

C’est au cours de l’atelier interactif sur le thème « L’accueil, la Communication et le Divertissement du patient comme vecteurs de la qualité du séjour et de l’attractivité de l’établissement de soins »  lors des journées Internationales de la Qualité Hospitalière et  en Santé que nous avons, devant un public intéressé, présenté le livre blanc co-réalisé avec My Hospi Friends. et désormais consultable ou téléchargeable sur www.hospinnov.fr (plateforme commune créée à cette occasion).

Valérie Moulins Directrice de la Communication de l’Hôpital Foch nous a accompagné pour animer l’atelier, en évoquant son retour d’expérience sur ces sujets.

François Madelmont de SPH Conseil  a assuré la conclusion de cet événement en synthétisant les échanges tout en apportant sa vision sur les sujets évoqués.

Nous remercions à nouveau tous les contributeurs « experts » dont vous trouverez dans le livre blanc les textes des interviews menés qui enrichissent notoirement le contenu de cette étude.

Je reste à votre disposition pour échanger avec vous, et vous faire partager notre enthousiasme pour faire progresser ensemble les conditions d’accueil, de divertissement et de communication des patients hospitalisés.

Jean PASCAL

 

 

Le Livre Blanc sur l’Accueil, le Divertissement et les Loisirs à l’Hôpital publié le 8 Décembre 2015


Nous sommes heureux de vous informer que notre livre blanc sur l’accueil, le divertissement et les loisirs à l’hôpital       (co-réalisé avec My Hospi Friendssera dès Mardi 8 décembre téléchargeable sur la plateforme commune créée à cette occasion :  https://hospinnov.fr/

Pour sa réalisation, un sondage en ligne (2149 réponses exploitables) a été fait, des interviews ont été menés, nous avons également sollicité des contributeurs choisis sur la base de l’expertise que nous leur connaissons, par les échanges que nous avions avec eux régulièrement, avant même déjà l’idée du livre blanc.

C’est à l’occasion des « Journées Internationales de la Qualité Hospitalière et en Santé » lors d’un atelier spécifique, dédié au sujet (atelier C20 le 8/12 de 14H00 à 15H30), que nous présenterons notre livre blanc, et échangerons avec les participants.

N’hésitez pas à télécharger le document et nous faire part de vos remarques.

Merci à nos contributeurs qui nous ont accompagnés tout au long de la réalisation.

Jean PASCAL -Hôpital Trend


 

L’enquête I-satis : l’indicateur de la satisfaction des patients hospitalisés

L’arrêté du 4 Mars 2014 fixe le modèle de questionnaire à utiliser lors de la mise en œuvre de l’enquête I-SATIS de « satisfaction des patients hospitalisés ».

Plutôt bien faite dans une procédure bien verrouillée, cette enquête porte sur les thèmes suivants au travers de 33 questions :

  • Accueil lors de l’arrivée dans l’établissement (Admissions, Services de soins, urgences)
  • Identification des personnels, respect de l’intimité par ceux-ci, informations reçues, comportement, réactivité …)
  • Traitement de la douleur et prise en compte des « inconforts » liés à la maladie, ou, l’opération, qualité des soins, participation du patient aux décisions concernant les soins ou traitement, explications sur « traitements invasifs »,

Confort de la chambre, propreté, chaleur, bruit, repas servis

  • Gestion de la sortie, (traitements à suivre, reprise du travail)
  • Et enfin une opinion générale en 5 possibilités, de pas satisfait du tout, à, très satisfait.

Enfin, les questions optionnelles sont possibles, limitées à 17, le questionnaire ne devant pas dépasser 50 questions, sage recommandation, si on veut espérer une qualité de réponses jusqu’à la fin.

Ces questions optionnelles ne sont pas traitées avec les autres, et c’est les établissements qui doivent se charger de les compiler et les analyser. (Exemples proposés : Brancardage, Temps d’attente, Confidentialité, Compétences des soignants ( !), livret d’accueil, et  enfin, la télévision mise à disposition et l’accès au téléphone.

La question optionnelle qui fait mal !

Lire la suite

ABECEDAIRE pour déchiffrer le langage des Hôpitaux

« J’ai décidé une AMOA pour le CCTP de ma MSS. Il me faut sécuriser le SI et ne pas oublier le DMP et le DPI. Il conviendra aussi de statuer pour le BOYD sans doute par un LL dédié. EBIOS s’impose. Un FOAD pourrait être envisagé. On pourrait s’inscrire dans le cadre HN, et regarder la possibilité d’intégrer un TN »

Vous me suivez ?

La lecture de quelques articles qui traitaient de la e-santé, ou de la sécurisation des systèmes d’information dans les hôpitaux, ou bien d’originaux projets nationaux ou régionaux dans ce domaine, m’a montré à quel point le vocabulaire utilisé est parfois rendu « ésotérique » par l’utilisation de sigles et d’abréviations, qui rendent le lecteur non « initié » perplexe.

Sigles ou acronymes peuplent les écrits professionnels (que ce soit dans le monde privé ou public), ou, colorent les discussions entre experts.

La preuve en image

Ce n’est pas nouveau. Le système de tachygraphie ou sténographie antique consistait soit en abréviations, soit en signes tout à fait spéciaux. Dans la première espèce, on consacrait le C pour signifier Caius ; le P pour Publius, D pour dedicat, ou,  S. P. Q. R. (senatus populusque romanus, « Le sénat et le peuple romain ») etc….

C’est ce que les Romains appelaient ‘litterae singulae’, dont ils ont fait par abréviation ‘siglae’ et nous ‘sigles’

Les sigles ou les acronymes ont bien prospéré de Jules César à nos jours …

Alors pour mes amis lecteurs, qui n’ont pas appris ce subtil langage, j’ai isolé les 50 sigles ou abréviations qui représentent selon moi, 10 % de celles qui doivent exister dans le seul univers de la santé. Plus ou moins connus, ils montrent bien en tous les cas la complexité du « mille feuilles ».

Pour vous aider, ci-dessous, le sigle et son lien, et, la « traduction » du sigle, ainsi qu’une définition succincte de sa signification. Si vous voulez en savoir plus, suivez le lien, et, bon courage.

Lire la suite