ACHETER ? LOUER ? DÉLÉGUER OU CONCÉDER ?

Faire fondre l’iceberg

« Le financement d’actifs réduit la proportion de « capitaux gelés » dans les systèmes de santé à travers le monde (Etude Siemens Financial) »

 

Un article intéressant lu sur  www.directhopital.com  met en évidence l’intérêt  pour les Etablissements d’utiliser la location pour se doter d’équipements médicaux sophistiqués.

Dans l’article, sont relatés deux exemples, ceux du CH de Montauban et du CH Auban-Moet d’Epernay dotés désormais respectivement d’un IRM et d’un scanner, ces deux équipements de dernière génération leur permettant de bénéficier des mêmes outils que les grands CHU dans le domaine de la cancérologie.

L’originalité de ces deux opérations est que les établissements ne se sont pas endettés pour  acquérir ces équipements. Ils  ont eu recours à la location.

Comme d’ailleurs de plus en plus d’établissements selon une étude de Siemens Financial Service (SFS), qui propose ce type de prestations. Cette étude montre qu’en Europe, ce marché devrait progresser de 5,68% sur la période 2010-2015, alors que l’achat ne devrait progresser que de 3,4% sur la période 2011-2016.

Dans une période de restriction des financements pour les budgets d’investissements, il convient de consacrer la trésorerie disponible ou empruntée à, justement, ce qui ne peut pas être financé autrement.

« La pression sur les finances publiques et la raréfaction du crédit bancaire sont un vrai problème pour les directeurs d’hôpitaux, note Thierry FAUTRE Président de SFS France. Les techniques de financement comme le leasing ou la location répondent à ces problématiques, en répartissant le coût des équipements en mensualités régulières. »

 Des formules originales sont testées aujourd’hui :

« Nous sommes en train d’expérimenter le « pay per use », le paiement à l’acte, dans un hôpital du centre de la France », annonce le président de SFS.

Ou des mises en commun de moyens comme l’a fait le Centre Hospitalier Sud Gironde :

« Un partenariat public-privé, auquel prennent part trois cabinets de radiologie, permettra d’amortir le coût de la location », explique Marie-Noëlle Bouchaud, Directeur de l’établissement.

Le secteur public semble en retard,

« Si 55% à 60% du matériel installé dans le secteur privé est loué, ce n’est le cas que de 30% de l’équipement déployé dans les établissements publics ».

Cet article permet de s’interroger  et rebondir sur une tendance étonnante, actuellement constatée, qui consiste à voir des établissements investir pour des équipements audiovisuels destinés au divertissement et communication du patient dans sa chambre, (télévision, téléphone, Internet)  prestation jusque-là totalement externalisée / concédée (secteur public) ou matériels objet d’une location-maintenance (secteur privé).

Ces investissements ne sont en rien « stratégiques », en tous les cas, moins que peuvent l’être un Scanner ou un IRM …

Les avantages de la location dans ce domaine comme ceux évoqués dans l’article sont les mêmes sur le plan de la trésorerie, de la  revente en fin d’usage, de l’entretien etc …

L’externalisation du service règle le problème du financement puisque le prestataire s’en charge.

Mais si pour des raisons qui lui sont propres l’établissement souhaite effectuer lui-même ce service « hôtelier » aux patients, la location avec maintenance est la formule appropriée.

Sur un plan budgétaire, le service étant généralement payant, les revenus compensent au mois le mois les coûts mensuels de location.

Les établissements privés procèdent de la sorte depuis de nombreuses années.

La question n’est donc pas de savoir si l’on doit déléguer ou pas le service, rien n’empêche la « location » pour un service géré en interne.

Un contrat de location, intégrant les conditions de maintenance adaptées au besoin peut permettre l’exploitation par l’établissement de ce service aux patients.

Le service « télévision téléphone Internet » concédé décharge l’établissement de l’ensemble des contraintes de gestion, que ce soit le management du personnel affecté à ce service que l’achat des divers abonnements. (Contenus audiovisuels, Information patients, abonnements Telecom …)

Une grille simple d’analyse permet de définir le meilleur choix en fonction des attentes de l’établissement.

Nous pouvons accompagner votre décision.  N’hésitez pas à nous contacter.

Ce contenu a été publié le Divers par jean.pascal. Mettez-le en favori avec son permalien.
jean.pascal

A propos jean.pascal

Fondateur dirigeant, avec 15 ans d’expérience dans le domaine de la délégation du Service Télévision/Téléphone/Internet nous avons pu étudier l’évolution des attentes des patients et des établissements rendus possibles par les apports des évolutions techniques.

Les commentaires sont fermés.